MON TOP WOMEN CINÉ 2013 !

TOP 2013 BANDEAU FCTVb

Dans mon WOMEN TOP CINE 2013 beaucoup de découvertes faites au cours du festival de Cannes 2013 :

 LES SALAUDS de Claire Denis
Découvert dans la section parallèle Un certain regard. Ce fut un visionnage assez difficile… Il en faut des tripes pour faire un film pareil. On y trouve une férocité contenue, dans une ambiance pesante. On sens clairement que le film a été réalisé avec du cœur et du courage. C’est assez radical dans ses partis pris et a la fois très évasifs. Le film est entêtant et c’est une bonne chose !

SUZANNE de Katell Quilleveré
Instinctivement j’ai envie de renommer le film : Suzanne ou l’exploration de la vie d’une jeune fille, devenue femme, peut-être trop vite.Son portrait de l’enfance à la trentaine… Un film touchant et vraiment bouleversant. On se perd dans les ambitions et les rêves de chacun. Une vraie course a la vie, ou chacun se détruit un petit peu en tentant désespérément de vivre.

HENRI de Yolande Moreau
J’aime beaucoup les choix de sélection de la Quinzaine des réalisateurs. Je peux m’y rendre les yeux fermés et y faire de belles découvertes cinématographiques. Et celui-ci n’a pas dérogé a la règle. “Henri”, c’est la rencontre de deux êtres que tout oppose : Henri Salvatore (Pipo del Bono) et Rosette (Candy Ming), mais qui se rejoignent dans leur solitude. 
Synopsis : “Henri”, c’est la rencontre de deux êtres en marge, de deux solitudes. Celle d’Henri, la cinquantaine, un homme éteint, résigné et un peu alcoolique. Et celle de Rosette, déficiente mentale (légère) qui rêve d’amour, de sexualité, de normalité…
Un film un peu dur parfois, mais tendre et poétique a la fois.

GRAND CENTRAL de Rebecca Zlotowsky
Ce qui est intéressant dans Grand Central (et ce que j’aime quand je vais voir un film) c’est de découvrir un univers qui n’a pas franchement la côte et qui est peu, voire pas franchement traité. Cela n’est pas non plus un documentaire, et on ne tombe pas trop dans le mélo ni dans le patos. Un bon équilibre en somme. J’ai trouvé les personnages justes dans leur jeu, et je me suis laissée prendre par leur souffrance et leur complexité.

THE SELFISH GIANT  de Clio Barnard
Une mise en abîme très réaliste de Arbor et Swifty, deux gamins marginaux à l’école,qui décrète son inutilité et décide de commencer à gagner de l’argent par leurs propres moyeux à seulement 13 ans. Un très bon film traitant d’une réalité très dure et doté d’un dénouement original et complètement inattendu.

Pour le reste ce fut des découvertes faites en salle, loin des tapis rouges :


STORIES WE TELL 
de Sarah Polley
J’apprécie et fais confiance aux choix de la société de distribution Eurozoom, il était donc logique de découvrir ce film qu’il distribuait. Une belle claque !  Je ne savais pas du tout de quoi allait traiter le film, je ne m’étais pas non plus renseignée sur son genre ou sur la réalisatrice canadienne. Qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir qu’il avait été réalisé sous la forme d’un documentaire. La surprise passé, on se fait tout de suite happée par l’intrigue. Oui c’était une bonne surprise et oui il vaut le détour !


GABRIELLE
de Louise Archambault
J’ai eu un réel coup de coeur pour l’actrice principale, jouant Gabrielle. On est au plus près de la vie quotidienne, de personne atteinte de déficience mentale. Gabrielle est atteinte du “Syndrome de Williams”* . Elle incarne un personnage, radieux dont la bonne humeur est vraiment communicative. Face a des épisodes de la vie qui peuvent relever du vrai défi : l’autonomie, la concentration.. Gabrielle tente de braver la différence et démontrer qu’elle peut vivre une vie ordinaire. De plus, j’ai été réellement touché par l’histoire d’amour entre elle et Martin” Un amour innocent, qui désir et souhaite (le) vivre de façon indépendante.

*Le syndrome de Williams ou syndrome de Williams-Beuren est une maladie génétique rare caractérisée par une anomalie du développement qui associe malformation cardiaque (sténose aortique supravalvulaire -SASV- le plus souvent) dans 75 % des cas,
retard psychomoteur, dysmorphie du visage évocatrice et profil cognitif et comportemental spécifique.

 

ZERO DARK THIRTHY de Kathryn Bigelow

Zero Dark Thirty, est un film de l’une des rares femmes réalisatrices d’Hollywood, qui dépeint une réelle violence, le récit d’une vengeance, portée par un personnage féminin fort, Jessica Chastain.  Une fiction bien documentée qui capitalise sur de très bons choix qui vont en faire non seulement un bon film d’espionnage, mais aussi un bon thriller, doublé d’un bon film de guerre.

ROCK THE CASBAH  de Laila Marrakchi
Synopsis :
C’est l’été à Tanger. Une famille se réunit sur 3 jours dans la maison familiale suite au décès du père, pour se remémorer les
souvenirs et partager sa perte, comme le veut la tradition musulmane. Il faut quitter les plages, les maillots de bain pour se vêtir de djellabas, réunir tout le monde et donner à la maison des allures d’enterrement. L’agitation est à son comble d’autant plus que cet homme n’a laissé derrière lui que des femmes. Tout va basculer avec l’arrivée de Sofia, la dernière des filles, celle qui a fait sa vie ailleurs. Actrice n’interprétant que des rôles de terroristes dans des séries américaines, elle arrive de New York après plusieurs années d’absence. Son retour va être le moyen de régler ses comptes avec ses sœurs et bouleverser l’ordre établi depuis toujours par ce patriarche. Entre rire et larmes, une hystérie collective va mener chacune de ces femmes à se révéler à elle-même… Une histoire bien écrite qui remet en cause le patriarcat et les clichés qui étouffent la gent féminine.

LA REINE DES NEIGES  de Jennifer Lee et Chris Buck
En cette période de fin d’année, j’ai décidé de terminer.. de façon originale.. avec un dessin animé !
Alors, j’ai tout de même été partagée et j’ai bien failli ne pas le mettre dans mon TOP.  Le film m’ayant été vendu comme un féministe, je suis ressortie de la salle vraiment sur ma faim. Autant vous dire que j’avais la dalle même.. #publicitemensongere
Alors pourquoi le mettre dans mon top ? Bien qu’on soit loin d’un Mulan, je trouve intéressant de souligner, qu’il y a un réel élan vers un changement des mentalités. Mais bon, on ne va pas se mentir.. Il reste du taff !

Commentaires récents

    Catégories

    Cynthia-Laure Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.