COMMENT SOIGNER SON ECZÉMA ?

Voici une question que je me suis posée pendant plusieurs années :
” Comment soigner mon eczéma ? COMMENT ?”

La seule réponse que me donnaient les dermatologues à l’époque était un traitement à base de crèmes diprosones et autres merveilleuses crèmes contenant de la cortisone…

Ajouté à cela une bonne dose de culpabilisation :
“Mais c’est une maladie d’enfant ! Comment une grande fille comme vous peut-elle encore avoir de l’eczéma à son âge ? (j’avais 16 ans à l’époque)” (Ce à quoi j’avais terriblement envie de rétorquer “c’est à vous de me le dire, c’est votre boulot !”)

C’est à cause de tels propos bienveillants (n’est-ce pas^^) et pour ainsi dire déplacés que non contente d’avoir à supporter les regards des autres sur mes plaques, je devais supporter que l’on m’impute la responsabilité d’avoir de l’eczéma… Je trouvais déjà cela inadmissible à l’époque, et je le trouve encore plus inadmissible aujourd’hui, depuis que j’ai rencontré un vrai professionnel, qui a su m’expliquer clairement ce qu’était l’eczéma. #20ansplustard

Le contexte est simple. Je passais mes vacances à la plage. Il faisait très beau et très chaud. Sur ma peau (mes bras, mon ventre, mon dos, mes jambes…) était apparu des plaques, qui me démangeaient terriblement et m’empêchaient de dormir… J’ai tout de suite crue à une réaction au soleil. Et bien même pas ! Enfin, pas complètement.
Le docteur m’a expliqué que je réagissais de façon allergique à un antibiotique pris 3 à 4 semaines plus tôt pour lutter contre des douleurs liées à mes dents de sagesse… (Hé ben, si en plus je dois être aussi ultra-vigilante sur les médicaments censés me guérir… Je vais devenir médecin… Je me rends compte qu’avec l’eczéma on est autant sensible à l’intérieur qu’à l’extérieur…)

Par définition, il m’a expliqué que “L’eczéma est une maladie inflammatoire chronique et récurrente de la peau qui se caractérise par de la démangeaison, de la rougeur et de l’irritation.
On l’appelle aussi dermatite atopique. L’eczéma est souvent présent chez les personnes qui souffrent ou qui ont des antécédents familiaux d’allergies et d’asthme.”

Voilà ce que j’ai retenu de notre conversation : L’eczéma est une maladie volatile qui peut disparaître du jour au lendemain, mais c’est avant tout une malade génétique. Ce qui implique une transmission héréditaire. L’eczéma on l’a ou on ne l’a pas. Et quand on l’a, il peut se déclarer comme il peut ne jamais le faire… Lorsque l’on comprends tout cela, une phase de déculpabilisation vis à vis de son corps s’enclenche… “Si j’ai de l’eczéma et si j’en ai toujours cela n’est nullement de ma faute !” (Merci Pôpa ! Merci Môman !) Ça soulage vraiment d’un poids…

Mais alors, peut-on soigner une maladie héréditaire comme l’eczéma ?
Vu que le gêne est là et qu’il ne peut disparaître, j’aurai tendance à dire que l’on ne peut le soigner dans le but de le faire disparaître, car il sera toujours présent dans nos gènes. Et pourra donc se déclarer ou non selon les situations de stress et les allergies alimentaires ou non de chacun-e.

Fort heureusement, on peut le traiter pour le limiter, on peut par exemple combattre les démangeaisons qu’il cause.
Tout ce raisonnement me pousse donc à me poser les questions suivantes :
> Comment éliminer les cicatrices laissées par l’eczéma sur ma peau ? (Car quand on se gratte, c’est souvent jusqu’au sang. Et comme les démangeaisons sont récurrentes et donc répétées, la cicatrisation est difficile)
> Comment limiter sa propagation lors de poussées ?
> Comment éviter de se gratter lorsque ça démange ?

Il existe apparemment un code d’honneur à suivre lorsqu’on souffre d’eczéma : 

  • Éviter les aliments allergènes comme par exemple : les noix, le lait, le blé, le blanc d’œuf, les poissons, le chocolat… (Non exhaustive)
  • Secouer ses draps et aérer les pièces de son habitation une heure par jour minimum ;
  • Éviter les moquettes, les tapis… tout ce qui peut réduire la présence d’acariens ;
  • Après une activité sportive, prendre une douche pour éliminer la sueur ;
  • Préférer des vêtements en coton ;
  • Se préserver des températures chaudes;
  • Éviter les bains, ne pas prendre de douche trop chaudes (pas plus de 5 minutes);
  • Utiliser un savon doux au PH neutre pour sa toilette ;
  • Ne pas se gratter même si la sensation devient insupportable, appliquer des compresses froides et mouillées sur la zone et attendre que la crise passe. (Plus facile à dire, qu’à faire…)
    (Source : inenuy.fr)

Un code d’honneur que j”ai du mal à suivre scrupuleusement, à cause du premier point. A croire que j’aime tout ce qui est mauvais pour moi : les noix, le lait, le blé, le blanc d’œuf, les poissons… Avec quelques efforts, depuis quelques mois, je constate une très claire amélioration. Même si parfois les crises reviennent, en grande période de froid le plus souvent et de grand stress au travail… Et qu’il est vraiment très dur de lutter contre les démangeaisons…

A ce propos, le docteur m’a aussi appris que si ma peau me démange, c’est parce que le film qui est censé la protéger, de toutes les agressions extérieures n’opère pas. Il ne retient plus l’hydratation et la peau devient poreuse. Résultat, ma peau est irritée et les crises commencent. Pour éviter ce schéma il faut donc hydrater ma peau en permanence et au maximum.

 

L’ Hydratation 

Voici une liste (non exhaustive) de soins que j’utilise au quotidien pour hydrater ma peau :

Pour le visage et le corps j’utilise :
Baume émollient visage et corps Exomega d’A-derma

Ce qui marche aussi…
Soin de jour nourrissant confort de Nivea pour peaux sèches et sensibles

Pour les lèvres j’utilise :
J’utilise le stick à lèvres de la marque Avène et un tube d’homéoplasmine.
Le plus souvent, je l’applique lorsque je suis à la maison et le soir. Car il laisse un film blanc comme celui qu’on applique pour aller faire du ski 😉
A l’extérieur j’utilise le Baby Lips (Cherry – Cerise) de la marque Gemey Maybelline, auquel je n’ai fait aucune allergie jusqu’à ce jour.

Ce qui marche aussi…
La vaseline
Aquaphor d’Eucérin

 

Pour soulager les démangeaisons : “Surtout ne pas gratter !  Plus facile à dire qu’à faire, je sais…”

En période de démangeaisons, j’ai remarqué des petites bulles de couleur claire sous ma peau à certains endroits.
Il s’avère que ces bulles contiennent un liquide qui lorsqu’il éclate développe l’eczéma… (Eurêka ! J’ai toujours eu l’impression d’avoir encore plus d’eczéma après m’être gratté… ) En grattant ces bulles, elles libèrent le liquide développant l’eczéma. (J’ai maintenant une explication !) Désormais lorsque ça me démange, je me lave les mains (les mains sont les parties les plus touchées chez moi) et applique une crème hydratante en me les massant.
J’applique la crème cicalfate cicatrisante et réparatrice de la marque Avène ou alors un peu de baume émollient de la marque Exoméga de A-derma. Efficace !

Ce qui marche aussi…
Bepanthen Sensicalm (crème anti-démangeaisons)
Des glaçons dans un torchons à apposer sur la zone qui démange

Et sous la douche ?

J’utilise l’huile nettoyant de douche Exoméga de A-derma et j’alterne avec le pain dermatologique de la même marque.

Et vous, qu’elle est votre routine de soin pour limiter votre eczéma ?

N’hésitez pas à faire un tour ici : http://anna-joh.blogspot.fr/2013/08/on-en-parle latopie.html#comment-form

 

Commentaires récents

    Catégories

    Cynthia-Laure Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.