LES OPTIMISTES, UN FEEL GOOD MOVIE METTANT EN AVANT UNE ÉQUIPE PLEINE DE VIE.

Synopsis
“Les Optimistes” est le nom d’une équipe de volley norvégienne hors du commun : les joueuses ont entre 66 et 98 ans ! Bien que ces mamies sportives n’aient pas joué un seul vrai match en 30 ans d’entraînement, elles décident de relever un grand défi : se rendre en Suède pour affronter leurs homologues masculins. Mais avant cela, il faut broder les survêtements, trouver un sponsor, convaincre l’entraîneur national de les coacher, mémoriser les règles qu’elles ont oubliées, se lever au petit matin pour aller courir…
Croyez-les : être sénior est une chance, et ces “Optimistes” la saisissent en plein vol !

Les Optimistes 3

LES OPTIMISTES, UN FEEL GOOD MOVIE METTANT EN AVANT UNE ÉQUIPE PLEINE DE VIE.

La réalisatrice Gunhild Westhagen Magnor nous offre ici un sujet complètement inattendu, en faisant le portrait d’une équipe, senior de volley-ball amateur, dont sa mère fait partie.
Au fil des images, nous découvrons les personnages, chacune leur tour, en allant de Goro, la plus âgée (98 ans) à la joueuse la plus jeune de 66 ans.
Des portraits de femmes aussi touchantes et volontaires, les unes les autres au travers de leurs quotidiens, mais aussi et surtout dans leur préparation à leur rencontre sportive en Suède.

Joueuses amateures, poussées par la passion du jeu et pas vraiment au fait des règles officielles du volley-ball, il est vraiment plaisant de les voir évoluer, touchant de les voir rire de
leurs maladresses, sans se prendre au sérieux. Le naturel, le dynamisme et parfois l’insouciance de ces femmes, font la force de ce film et le rendent passionnant.

Les Optimistes 2

 

IL NE S’AGIT PAS D’UN FILM UNIQUEMENT SUR LE VOLLEY-BALL, MAIS PLUS LARGEMENT SUR LA VIE.

“Life doesnt stop when you get older” Intervention de la réalisatrice au Louxor – Palais du Cinéma.

À 30 ans se rendant compte de l’importance pas forcément justifié qui est acordée à la jeunesse, Gunhild Westhagen Magnor banalise dans son film la question de la vieillesse.
Ici, le troisième âge n’est pas montré du doigt, mais mis à l’honneur. Le manque de souplesse, la lenteur, l’autonomie qui s’amoindrit, ne sont plus des difficultés liées à la vieillesse, mais des conséquences normal du temps qui passe;

La bonne idée de la réalisatrice a vraiment été de nous livrer un discours sur la vieillesse différent de tout ce que l’on a pu voir jusqu’à aujourd’hui.
Avec Les Optimistes, il n’est plus question ni de solitude, ni de vieillesse et de fin de vie. Mais d’éclat de rire, de bonne humeur, d’une expérience collective joyeuse.

Commentaires récents

    Catégories

    Cynthia-Laure Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.