EXCUSE MY FRENCH !

Vous avez décidé de vous rendre au Canada ?
A vos dictionnaires !

Mes premiers jours sur place, on été vraiment déstabilisants..
Arrivée au Québec, j’ai vraiment, mais alors, vraiment, eu de la misère du mal avec le Québécois (Prononcer : Kébékwa !)

Vous connaissez bien entendu ces mots : ” Bienvenue ! “, ” Bonjour ! “, “Bon matin !”
Et bien oubliez tout ce que vous avez appris !
> Bon Matin, utilisez le pour dire en bonne formule de politesse Bonjour,
> Bon Jour,
pour dire Au revoir
> et Bienvenue, pour dire De rien

Imaginez ma surprise lorsque après avoir passé 45 minutes dans une boutique, je me dirige vers le comptoir, pour demander un renseignement. Situation normale” Jusqu’ici tout va bien. a la fin de notre échange, je remercie poliment l’employé. Ce dernier me gratifie d’un “Bienvenue”. Et la euh… J’avais envie de lui dire : “Comment te dire que c’est la 5e fois que je passe devant ton comptoir et que je suis là depuis bientôt une heure !?” 

https://www.instagram.com/p/BYin8ABnIQ4/?taken-by=cynthialauree

“T’as l’acceint frainçais”
Préparez-vous a l’entendre souvent celle-la. Parce que oui, ici c’est vous qui avez l’accent. C’est d’ailleurs une expérience très drôle. Je n’ai jamais autant pris conscience de ma voix, de ma culture et de ma langue que depuis que je suis au Canada. Ici, on privilégie l’usage du français et l’on proscrit donc les anglicismes. Même si je trouve que cela atteint des extrêmes dans certains cas, (par exemple dans le choix des titres de films…Sic) je trouve l’exercice nécessaire et bienvenu (ha-ha-ha). Il y a pleins d’anglicismes, dont je ne connaissais pas l’équivalence française que je découvre ici d’ailleurs ! Je comprends mieux la langue française et certaines de ses expressions par exemple. C’est vraiment enrichissant !

Le Québécois est magique !

 

OK… ! Peut-on parler des insultes locales ?!
“Criss”, “Marde”, “Calice”, “Tabarnak”, “Hostie”, “Ciboire”, plus communément connus sous le nom de “sacres”, qui tirent pour la plupart leurs inspirations, du champ lexical religieux. Pourquoi !? J’ai tenté de me renseigner autour de moi.. Je n’ai pour le moment aucune explication tangible. Personne ne semble savoir pourquoi..

Voici ce que j’ai trouvé sur wikipédia :
“Les sacres, pouvant être considérés blasphématoires ou offensants envers la communauté religieuse catholique, peuvent être remplacés par des euphémismes comme « tabarouette » en lieu et place de « tabarnak ». Les sacres sont aussi utilisés dans le français acadien, mais plus rarement et avec des variantes régionales. Concrètement, plusieurs de ces jurons traduisent le caractère profanatoire d’une référence à des objets ou personnages sacrés dans un contexte non religieux, condamné par le Deuxième commandement du Décalogue — « Tu ne prononceras pas le nom de Dieu en vain » (Exode 20:7), ou quelque autre variante. Notons aussi que la majorité des sacres québécois et ceux qui sont endémiques au Québec font référence à la cérémonie de la communion considérée comme sacrilège par les Huguenots Calvinistes. Pour la présence et le contexte de Huguenots (et Huguenots reconvertis à la suite des guerres de religion en France) dans l’immigration française au Canada au temps de Champlain, voir « Le Rêve de Champlain » par David Hackett Fisher, 2008. Au Québec, celui qui jurait de la sorte se mettait à l’écart de la communauté religieuse, son comportement impliquait apostasie et rejet de l’Église. Toutefois, il s’est répandu dans toutes les couches de la population, même les classes plus instruites et parfois même dans le clergé”

#jecontinuemonenquête

En attendant, voici un petit lexique pour vous aider a vous intégrer :
JE PARLE QUÉBÉCOIS

Allez, Bon Jour ! 😉

Commentaires récents

    Catégories

    Cynthia-Laure Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.