TA TÊTE A LA RÉCRÉ !

Ayé, c’est la rentrée !

Et dans quelques mois, nous serons déjà en 2018 !
Ouf ! Qu’est-ce que cela passe vite ! Si toi non plus, tu n’as pas vu s’écouler les 5 derniers mois, lève les mains ! #handsup

Cette nouvelle rentrée de septembre, avec mes envies de changement me renvoie quelques années en arrière. A l’université notamment, lorsque mes potes me demandaient, si je n’avais jamais songé à me couper les cheveux. Je répondais toujours : “J’ai mis 19 ans à avoir cette longueur, (je devais avoir 23 ans à l’époque…) je ne vais pas ruiner tout mon travail !?”

Sauf que, en y repensant, cette longueur était une mi-longueur et il n’y avait franchement pas de quoi en être fière ! C’était énormément de travail certes. Mais pour peu de résultats, en y réfléchissant bien. Pour cause de défrisage, lissage au fer, mes pointes étaient fragilisées. Leur longueur ne dépassait pas mes épaules. Alors que j’en aurais rêvé !

Je ne le réalisais pas, mais je ne donnais aucune chance à mes cheveux de pousser, au delà de la mi-longeur. Et pourtant, j’y mettais toute la bonne volonté du monde, avec une routine capillaire de guerre et une armoire dédiée a mes tifs, débordant de soins capillaires.

J’aimais beaucoup cette longueur, quand même, hein. Je m’y étais habituée et elle me correspondait à l’époque.
Car elle donnait de moi, l’image que je souhaitais renvoyer au monde. A savoir une image banale lisse et stricte carrée. Madame Class-ique ? Présente !!!

L’année dernière, j’ai suivi une formation de conseillère en image, au cours de laquelle, j’ai appris énormément de choses. Sur moi, l’image, le style, la mode, le maquillage, les soins beauté et la coiffure !

Le cours de coiffure a été pour moi l’un des plus durs ! (si ce n’est le plus dur ?)
Il a fallut oublier tout ce que j’avais appris en terme de vocabulaire : pour les couleurs, les longueurs. Par exemple : qu’est-ce qu’une coupe courte ? Une coupe mi-longue ou longue ?
Avant ce cours, pour moi il n’existait que deux alternatives en termes de coiffure : le court et le long. Le court qui vous arrive au niveau des épaules et le long qui est… long…
En réalité, il existe 3 catégories de coiffure : la coupe courte qui s’arrête au niveau des oreilles, la coupe mi-longue qui s’arrête au niveau des épaules et la coupe longue qui dépasse les épaules.

Et ce n’est pas tout ! J’ai également appris pourquoi une même coupe de cheveux ne convenait pas d’une personne à une autre ! C’est la faute à la morpho ! (La mor.. quoi !?)
Tout repose en faite sur la morphologie (morpho) de votre visage. Il en existe 8 au total.
(Enfin 9, si on y ajoute la “tête à claque”. Si, Si ! Elle existe, je l’ai rencontré déjà pas mal de fois dans ma vie !!)

 

CHEZ L’HOMME

 

 

CHEZ LA FEMME

 

 

Alors, je ne vais pas vous passer en revue les particularités de chaque coupe de cheveux, je préfère éviter de vous faire un cours ici.
Pour aller plus loin, vous pouvez vous rendre sur le blog de mon agence de conseil en image : www.cle-up.com
Mais en attendant, pour vous donner un petit aperçu, des particularités, je vais vous parler de mon analyse perso.

J’ai une tête en triangle (triangle heart – ci dessus). Comme Victoria Beckham ! (J’ai toujours su que la classe était innée chez moi !)



Et bah non, Pas tout à fait.. a croire que mon visage a évolué depuis ma dernière analyse l’an passé !  Car en vérifiant, mon visage est un triangle en pointe en haut et non en bas, comme celui de Victoria…


Triangle pointe en haut, cela veut dire quoi au juste ?

Ce type de visage est atypique et peu courant. Le front est petit et les maxillaires sont très imposantes et saillantes.

Les coiffures très courtes sont à proscrire. Il est conseillé de réduire l’épaisseur vers les maxillaires et garder le visage dégagé, avec du volume sur le dessus et les tempes. Optez pour un dégradé effilé sur la mâchoire et une nuque longue, sur cheveux plus courts.
Source : Le Journal des Femmes.

Bah alors, je fais partie de quelle équipe ?
*roulement de tambours*

TEAM JENNIE !!!

Comment ça je perds au change !?
Que nenni ! Voyons grand, voyons package !

Qui dit même forme de visage, dis même mec ?!
Je prends ! Je préfère quand même un Justin Theroux à un David Beckham..

BEVERLY HILLS, CA – FEBRUARY 22: Actor Justin Theroux and actress Jennifer Aniston arrive at the 2015 Vanity Fair Oscar Party Hosted By Graydon Carter at Wallis Annenberg Center for the Performing Arts on February 22, 2015 in Beverly Hills, California. (Photo by Jon Kopaloff/FilmMagic)

 

Fermons donc cette parenthèse people, pour en revenir à nos moutons. Je disais donc !
Pour harmoniser mon visage, en accord avec ma morpho et mes particularités* :
> nez large,
> front étroit,
> mâchoire présente (pour ne pas dire mi-saillante…),
> bouche pulpeuse,
Il m’est conseillée de faire une coupe avec du volume en haut de la tête et sur les côtés.

Après avoir passé tout l’été, les cheveux attachés, accessoirisés de temps en temps d’une banane, je me suis, et sans m’en rendre compte, petit à petit habituée aux cheveux courts.
Cela m’a permis de “facilement” passer THE cap… Le cap de la case ciseaux….

https://www.instagram.com/p/BYqeJxKHJsi/?taken-by=cynthialauree

Non pas vraiment “facilement”.. En voyant mes cheveux sur le sol, je dois bien avouer que j’ai eu un moment de panique et j’ai regretté pendant quelques secondes mon acte.. en mode “Criss de Tabernacle ! Mes cheveux ! Mais qu’est-ce que j’ai fait ?” (je le rappelle, je suis toujours au Canada.) Prendre cette décision après avoir eu la même tête pendant une trentaine d’années.. Hum… Comment dire… Pas simple !

Mais c’était une bonne décision pour plusieurs raisons :
> mes cheveux étaient abîmés
> ma coupe ne véhiculait plus le message que je souhaitais renvoyer
> j’avais un grand besoin de changement, d’une nouvelle tête pour cette nouvelle rentrée

Alors, j’ai choisi quelle coupe ?!

J’en ai choisi une qui ressemble à peu près à celles-ci : #teamriri


Et voilà ce que ça donne !

https://www.instagram.com/p/BYq52_knfEe/?taken-by=cynthialauree

*Pour une analyse morpho du visage, il existe 3 particularités majeures a prendre en compte : front, nez, mâchoire/bouche. Nous n’avons pas tous les mêmes gênes. On peut donc dire qu’il existe autant de formes de mâchoires, de fronts et de nez que de gênes.
Nous sommes uniques 🙂

Et vous côté tifs ? Elle se passe comment la rentrée ?!

Commentaires récents

    Catégories

    Cynthia-Laure Écrit par :

    Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.